ArchéoSF a décidé de reverser à la caisse de grève des cheminots 2,5 euros sur chaque exemplaire de Demain, les Révolutions vendu d’avril à juin 2018. En savoir plus >
En accord avec Publie.net, ArchéoSF a décidé de reverser à la caisse de grève des cheminots 2,5 euros sur chaque exemplaire vendu en avril (précommande), mai (parution le 2 mai) et jusqu’à fin juin 2018. On vous explique pourquoi :

Parce que les auteurs des textes de l’anthologie Demain, les Révolutions ! étaient portés par une volonté de conquêtes sociales, d’une transformation profonde de la société et par l’espoir de voir leurs idées triompher, engagés dans différents courants progressistes ils ont imaginé un avenir radieux, une ère nouvelle, un âge d’or à venir. Parce que dans ces utopies et anticipations révolutionnaires, une nouvelle société se dessine : plus juste, plus fraternelle, plus égalitaire et que, si ces espérances ne se sont pas toutes réalisées, elles contiennent des buts à atteindre qui sont toujours d’actualité, elles portent en germe l’émancipation du genre humain et le désir d’un avenir radieux. Parce que l’utopie n’est pas une illusion, elle est un idéal ; parce qu’elle n’est pas une chimère, elle est un projet.

Parce que la maison d’édition Publie.net qui accueille la collection ArchéoSF porte des valeurs par exemple en intégrant des processus coopératifs avec des auteurs, en proposant une rémunération équitable des auteurs y compris pour les revenus issus des abonnements et des réflexions sur la société contemporaine et sur des formes de résistance à travers la littérature.

Parce que nous sommes attachés aux biens communs, à l’action collective, que nous refusons que toute la société soit marchandisée et que les acquis sociaux de tou-te-s disparaissent peu à peu pour augmenter les profits de quelques-un-e-s , parce que les cheminot-e-s ont toujours partie prenante de combats sociaux dont les effets ont été bénéfiques pour tou-te-s.

Comme l’écrivait Victor Hugo, « l’utopie est la vérité de demain », hier comme aujourd’hui, continuons de bâtir des cités idéales, de chanter le temps des cerises et, demain, le soleil brillera toujours !

HOURRA !

Philippe Éthuin part sillonner la France ! Vous pourrez retrouver ArchéoSF ici et là…

[à venir] 17 et 18 février 2018: festival Atrébatia à Arras de 10h à 18h
- présentation de l’ensemble de la collection ArchéoSF dont les ouvrages lauréats du prix Spécial du prix ActuSF de l’uchronie 2017
dimanche 18 février à 16h30, salle du Conseil du Beffroi
- conférence de Philippe Éthuin, directeur de la collection ArchéoSF sur le thème Uchronie, (Dark) Fantasy : Ombres et lumières historiques (sur l’uchronie et l’uchronie de Fantasy)
À consulter : le site d’Atrébatia

Début juin 2018 :Amiens (80) soirée lecture-conférence autour de l’anthologie Demain, Les Révolutions ! (parution 2 mai 2018).
Présentation de l’anthologie, intervention sur la question des rapports entre anticipation et utopie, lecture d’extraits, etc.
Programme en cours d’organisation (mais on pense à vous offrir du texte, de la musique et du cinématographe !)

[c’est du passé]
  • Rencontres de l’imaginaire de Sèvres, le 25 novembre 2017. Remise des prix ACTUSF. En savoir plus.
  • Festival Scorfel (Lannion, Côtes d’Armor) les 22 et 23 octobre 2017. En savoir plus.
  • Steamhouse : la maison de Jules Verne se transforme en Maison à vapeur. Le 17 juin à 15h30, table ronde sur culture Steampunk en présence d’Henri Michaels, Julien Hirts, Arthur Morgan (co-auteur du Guide Steampunk), Philippe Éthuin (directeur de la collection ArchéoSF, anthologiste de Le Passé à vapeur, anthologie proto-steampunk) à la Médiathèque d’Amiens (Bibliothèque Louis Aragon, rue de la République), entrée gratuite. En savoir plus.
  • 13e salon du livre & de l’art à Callac (Côtes d’Armor) le 26 août 2017. En savoir plus.

Pour chaque livre ArchéoSF acheté sur ces salons ou sur notre boutique, une belle petite carte postale vous sera offerte !

 


ArchéoSF est une collection des éditions publie.net. Vous pouvez vous abonner au catalogue numérique de la maison d’édition, afin d’avoir un accès illimité à la totalité du catalogue pendant un an. Une dizaine de collections, environ 700 titres, 25 nouveautés par an, de quoi alimenter pas mal d’heures de lecture !

On ne dira jamais assez combien un abonnement annuel chez publie.net, qui donne la possibilité de fouiller à l’envi dans le catalogue de cette maison d’édition à la fois en ligne et sur papier, peut permettre de mettre au jour des pépites pour de solides lectures. Florent Toniello

J’ai envie d’en savoir plus !