Lire le quatrième épisode V La femme aux perles Quinze jours après, les journaux annonçaient qu’une mission, pilotée par Travel et dirigée par le docteur Corneloup, allait entreprendre une exploration des régions polaires australes, afin de résoudre certains problèmes scientifiques sur lesquels aucune précision n’était donnée. Un mois plus tard, on apprenait que la mission, comprenant dix membres, serait transportée jusqu’à l’Antarctique par le brise-glaces le Pingouin. Elle disposerait ensuite, pour continuer son voyage, d’un hydravion géant, construit spécialement pour Travel et sur ses plans,Continuer la lecture « Nira — Australe mystérieuse ou Les Deux Reines du pôle / 5 »

Lire le premier épisode Lire le second épisode Lire le troisième épisode IV Comment se recruta la mission Corneloup Chamayou et Corneloup furent légèrement surpris d’apprendre qu’il ne leur suffirait pas d’emporter une valise, même bien garnie, pour gagner l’Antarctique. Ils avaient, malgré eux, conçu la randonnée comme une agréable expédition de tourisme : ils montaient dans l’avion de Travel, et, après un certain nombre d’heures de vol coupées d’escales charmantes, ils atterrissaient dans le fameux cirque polaire qu’il ne leur serait pas difficile de repérerContinuer la lecture « Nira — Australe mystérieuse ou Les Deux Reines du pôle / 4 »

Lire le premier épisode Lire le second épisode III Ce qui fait peur à Travel Il peut arriver qu’un voyageur distrait monte dans son compartiment et s’installe pour dormir sans s’assurer que la portière est bien fermée. Il peut arriver qu’un choc fasse ouvrir la portière et que le voyageur endormi tombe sur la voie. Ainsi s’expliqua le cas de Travel. Tout le monde crut à un accident. C’était à peu près vrai en ce sens que Travel ne se précipita point sur la voieContinuer la lecture « Nira — Australe mystérieuse ou Les Deux Reines du pôle / 3 »

Lire le premier épisode II Un film étrange Pendant que l’aviateur ratait ainsi pour la seconde fois sa demande en mariage, Chamayou examinait les vues du pôle Sud prises par son appareil automatique. Il semblait qu’une fièvre subite se fût emparée de lui : il se levait brusquement, gesticulait comme un fou, revenait s’asseoir devant ses révélateurs spéciaux, prenait une section de bande, toujours la même, la regardait avec une attention passionnée en donnant tous les signes de l’ahurissement le plus complet, puis se remettait àContinuer la lecture « Nira — Australe mystérieuse ou Les Deux Reines du pôle / 2 »

Première partie La recherche du peuple inconnu I Ce qu’il advint d’un mariage manqué C’est dans le petit jardin d’une petite villa de Chaville qu’un enfant de six ans eut un geste de pure tendresse filiale dont les conséquences allaient être extraordinaires. Au milieu du jardin, il y avait une façon de tonnelle avec des capucines et de la vigne vierge. Sous la tonnelle, il y avait deux fauteuils de rotin, occupés par une dame et un monsieur qui, l’air préoccupé, se regardaient à laContinuer la lecture « Nira — Australe mystérieuse ou Les Deux Reines du pôle / 1 »

Lire le premier épisode, ou le deuxième, ou le troisième… — « — Allo, l’école Rewd ? Ici Berkeley Smith junior, marchand de thé en gros et détail, sous-sol 22e étage… Je suis indisposé pour le moment, mais pendant ma convalescence, je désire suivre vos cours par correspondance, relatifs à l’étude du mécanisme de l’auto et l’obtention du permis de conduire. Veuillez en conséquence me faire parvenir quelques bons livres avec des croquis… c’est çà. Merci monsieur. » « — Allo, Brown and Son ? Ici Berkeley Smith Junior, marchandContinuer la lecture « Henderson Building — Lucien Corosi (4/4) »

Lire le premier épisode, ou le deuxième… Résumé des épisodes précédents : Henderson Building était le plus énorme bâtiment que l’effort humain avait pu réaliser en cette fin du 20e siècle. 93 étages sortaient du sol, 29 y entraient. Il renfermait 33 cinémas, 9 théâtres, 47 dancings. Déjà, en 1964, les statistiques avaient évalué sa population à 52.000 habitants. C’est dans cet immeuble que naquit un jour Berckeley Smith. Et Berkeley Smith grandit, s’instruisit, se divertit, connut l’amour, sans jamais quitter l’énorme bâtisse. Tout était àContinuer la lecture « Henderson Building — Lucien Corosi (3/4) »

Suite du premier épisode. VII « Dès que tu auras une expérience suffisante et que tu gagneras ta vie par tes propres moyens, tu pourras visiter n’importe quel pays… » répètent M. et Mrs Smith à Berkeley plusieurs fois par semaine. Sitôt qu’il eût 17 ans, il travailla dans les bureaux de son père. Il élabora minutieusement des projets d’avenir. « Dans quatre ans, au plus, je posséderai l’argent de mon premier voyage autour du monde. Je m’absenterai alors six mois ; mais si quelque part, je trouve uneContinuer la lecture « Henderson Building — Lucien Corosi (2/4) »

 (1er épisode / 4) Ce texte est la première version du Gratte-ciel des hommes heureux.   I Henderson Building était le plus énorme bâtiment de rapport que l’effort humain ait jamais construit depuis la création du monde. 93 étages sortaient du sol, 29 y entraient. Ces 122 étages étaient de disposition à peu près analogue et les trois-quarts des appartements étaient éclairés à la lumière artificielle « reconnue meilleure pour la vue que le soleil capricieux » (selon les savants du vingtième siècle). Sa construction avait duréContinuer la lecture « Henderson Building — Lucien Corosi (1/4) »

Lire le premier épisode 2. Le professeur d’Upsal, quand il vit que j’avais parfaitement repris mes esprits, me montra encore du doigt ces animaux protégés par les vitres de ses armoires, et me dit : — Lequel de ces individus désirez-vous que je rappelle à l’instant à la vie ? Mon savant, en m’adressant cette redoutable interrogation, me sembla transfiguré ; sa voix n’était plus mortale sonans, sa taille grandit, son geste devint superbe, et dans son oeil éclatait un feu surnaturel. Le lieu aidait aux dispositions nouvellesContinuer la lecture « Un Conteur d’Anecdotes. — Histoire d’Elfrid d’Utlange et de Catherine Madden (1844) #2 »