L’espèce rare des piétons sous le joug d’un nouvel impôt en 1997 — Revue du Touring-Club de France (1897)

Categories Les textes courts d’ArchéoSF

L’idée de la disparition des piétons, les pieds étant un mode de déplacement archaïque remplacé par de multiples moyens de transports (du trottoir roulant à l’aéroplane) est récurrente à la fin du XIXe siècle. Dans la Revue du Touring-Club de France d’octobre 1897, un petit article imagine même un impôt (pour 1997) afin de limiter la gêne occasionnée par ces énergumènes…

 

Un nouvel impôt… en 1997

On voit, depuis quelque temps, à certains endroits, dans les promenades publiques, aux abords des ministères, des êtres ayant toute l’apparence d’humains, et qui ont adopté une façon singulière de déambuler. Ils reposent les pieds directement sur le sol et, se soulevant alternativement et avec peine de l’un sur l’autre, semblent avançer.

Au bout d’un certain temps on constate en effet qu’ils se sont déplacés.

Ils appellent cela « marcher » et entre eux, ils se donnent le nom de « piétons ».

C’est une secte nouvelle.

Comme ils sont fort gênants, que cette déambulation incohérente obstrue la voie publique et est une cause d’accidents, que ces individus, d’ailleurs, se montrent d’humeur difficile, et vont même jusqu’à prendre une attitude arrogante vis à vis des citoyens circulant d’après les modes naturels (cycles, automobiles, et autres procédés rationnels de propulsion), on agite dans les sphères politiques le projet de taxer fortement cette secte perturbatrice de l’ordre public ; on obligerait également ses adeptes à se munir d’un appareil avertisseur, une cloche fixée, à demeure, à chaque jambe.

On parle d’un impôt de cent francs par tête, dont le produit serait affecté à l’entretien des voies cyclables.

Nous applaudissons à ce projet.

 G. B.

 

Pour continuer votre lecture, lire « Un clou pour l’exposition de 1950 » in En 1950.

[button link= »http://archeosf.publie.net/archive/products/en-lan-1950/ » round= »yes » size= »normal » color= »red » flat= »no » ]Lire En 1950[/button]

Source image : Retronaut

Roxane Lecomte
Plus connue sur la toile sous le nom de La Dame au Chapal, co-fondatrice du studio ebook Chapal&Panoz, arrivée chez Publie.net fin 2011, est responsable de la fabrication papier et numérique, du graphisme et des sites, est passionnée de littérature populaire et d'albums jeunesse, est en perpétuelle vadrouille, et ne cesse de répéter aux guerriers du papier et du numérique : « Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse ». On la retrouve sur son site.

2 commenaires sur “L’espèce rare des piétons sous le joug d’un nouvel impôt en 1997 — Revue du Touring-Club de France (1897)

Laisser un commentaire