N’hésitons pas à publier in extenso la lettre suivante, qui nous parvient à l’instant, affranchie au moyen de timbres du plus rare septentrionalisme : « Monsieur et honoré docteur (sic), Seulement aujourd’hui, car j’habite une lointaine bourgade du Spitzberg, je prends connaissance d’une étude que vous fîtes paraître dans le Journal, et dans laquelle vous proposiez de créer un gulf-stream artificiel, en installant à la surface de la mer une longue file de ces cloches à melons, dont les effets calorifiques sont bien connus des cucurbitocoles. Curieuse coïncidence : au moment où votre remarquableContinuer la lecture « Dégelons le Pôle, Alphonse Allais (1904) »

Tous les dimanches, dans les colonnes d’ArchéoSF, le fameux journaliste Jean Lecoq prend la plume dans la rubrique L’œil de Lecoq ! Si nous en croyons une correspondance de l’Afrique du Sud, cet art de rendre la jeunesse aux humains, dont on cherche le secret depuis que le monde est monde, serait mieux désormais qu’une vaine espérance. Une simple glande thyroïde de jeune singe suffirait. Mais, expliquons-nous : Donc, il y avait dernièrement à Johannesburg, un certain M. Ben Knott qui se voyait vieillir à regret etContinuer la lecture « L’art de rajeunir les hommes »

  Inoculation du parfait bonheur — Albert Robida Historique de la découverte Oui, certes, auprès de la grande découverte de Éloi Modeste Aventurin Guilledaine, naguère simple entomologiste amateur à Noyon, en Picardie, toutes les autres découvertes dont le XIXème siècle avait le droit de s’enorgueillir ne sont que de la Saint-Jean, de pures vétilles ! Les chemins de fer, le télégraphe électrique, le naturalisme sont des inventions enfantines dont on ne parle plus du tout ; nous vous le demandons un peu, qu’est-ce que l’électricité ou leContinuer la lecture « Inoculation du parfait bonheur — Albert Robida »