Tous les dimanches, dans les colonnes d’ArchéoSF, le fameux journaliste Jean Lecoq prend la plume dans la rubrique L’œil de Lecoq ! La science apporte constamment des espérances nouvelles à l’humanité, et fait travailler sans cesse l’imaginaire des hommes. Chacune de ses découvertes émeut ces chercheurs d’avenir, ces « anticipateurs », comme on les a désignés d’un nom nouveau, ces écrivains, ces artistes qui se plaisent à concevoir les possibilités de demain d’après les découvertes d’aujourd’hui, ces visionnaires qui furent, parfois, tel notre grand Jules Verne, des prophètesContinuer la lecture « Anticipations »

Paul, archéologue, ayant obtenu de la Fédération Européenne l’autorisation d’entreprendre des fouilles sur les lieux où s’élevait autrefois Paris, a mis au jour, creusant au flanc de la butte qu’on appelait, en ce temps-là, Montmartre, une sorte d’édifice aux murs décorés de peintures, lesquelles sont, fait-il dire, admirablement conservées. Les choses du passé intéressent peu les gens du vingt-quatrième siècle : il faudrait, pour les connaître et les apprécier, un surcroît d’efforts que chacun répugne à donner. Une extrême aisance étant assurée à tous aujourd’hui, enContinuer la lecture « En 2305… De certaines peintures découvertes dans les ruines de Paris | François Crucy (1905) »

FANTAISIE HUMORISTIQUE LE TRIOMPHE DE LA SCIENCE  par Joseph Montet (1852-1919) Première publication dans La Science Illustrée n°4 et 5, 22 et 29 décembre 1887, p. 62 à 63 et 76 à 78. Joseph Montet, romancier et nouvelliste, est né à Niort le 16 octobre 1852 et mort le 26 octobre 1919. Ancien élève de l’Ecole normale, il fut professeur de philosophie.    — M. Louis Vernet, de Paris ? fit Nathaniel Simpson en regardant une carte. Attendez ! Il prit sur son bureau un répertoire d’adressesContinuer la lecture « Le triomphe de la science — Joseph Montet (1887) »

Jehan Soudan, « Prophéties électriques », Histoires de l’autre monde, moeurs américaines, C. Marpon & Flammarion, 1884   PROPHÉTIES ÉLECTRIQUES   Prenez garde docteur, si vous lui cassiez quelque chose, comme j’ai fait l’autre jour à ce Parisien ! Les journaux électriques feraient un tapage !… — Oh ! il est all right à présent, fit l’autre médecin. Et s’adressant à moi : — Comment vous sentez-vous, monsieur ? — Mon cerveau est lucide, répondis-je, mais qu’est-il donc arrivé ? Il m’a semblé que le Capitole de Washington s’était écroulé sur moi. — Vous faites erreur,Continuer la lecture « Jehan Soudan — Prophéties électriques (1884) »

  II. — Où Célestin Marjolet commence à tenir sa promesse. Un jour de juin dernier, nous tous qui avions dîné avec Célestin Marjolet le jour où il nous fit sa déclaration. nous reçûmes le petit billet suivant : Mon cher incrédule, « Trouvez-vous demain matin au palais de Versailles dans l’antichambre du grand roi et atttendez !!!! Célestin Marjolet. » Cet homme froid et réservé avait mis trois T à attendez et quatre points d’exclamation à la fin de son billet. C’était l’indice d’une grande émotion ! Nous fûmesContinuer la lecture « Albert Robida — Jadis chez Aujourd’hui — Épisode #2 »

Ce feuilleton a été publié pour la première fois dans Le Petit Français Illustré, en 1890. JADIS CHEZ AUJOURD’HUI I. Terribles projets d’un savant méconnu. Mon ami Célestin Marjolet était un homme très fort, un grand savant, cependant il ne pouvait parvenir à se faire prendre au sérieux par le public. Il y avait à cela plusieurs raisons, d’abord il ne mettait pas de lunettes, il portait tous ses cheveux et il avait trente-cinq ans. Or, je vous le demande, quel singulier savant doit êtreContinuer la lecture « Albert Robida — Jadis chez Aujourd’hui — Épisode #1 »

  René d’Anjou (pseudonyme de Mme R.M. Gouraud D’Ablancourt, 1845 — 1941), « La vie d’une mondaine en 1997. Nouvelle fantaisie inédite  » in La Jeune mère ou l’éducation du premier âge. Journal illustré de l’enfance, n°289, 1897   — John, chauffez mon coupé. Cet ordre donné, la jolie, comtesse ou baronne etc. — toutes les femmes sont jolies et toutes sont titrées à cette époque — met la main sur un bouton de cristal, visible dans une boiserie de son cabinet de toilette. Une armoireContinuer la lecture « René d’Anjou — La vie d’une mondaine en 1997, (1897) »

  Pierre Véron Une consultation médicale en l’an 2000 in Le Monde Illustré 23 septembre 1882   Encore ne sommes-nous qu’au début des expériences et des audaces de ce genre. Ils en verront bien d’autres, nos arrière-neveux ! Je me figure assister à une consultation aux abords de l’an 2000. — Docteur, je viens vous consulter pour un malaise. — Quel genre de malaise ? — Docteur, j’ai une douleur aiguë qui me prend là du côté droit. — Ah ! Est-ce ici ? — Ici et plus haut.Continuer la lecture « Pierre Véron — Une consultation médicale en l’an 2000, (1882) »

  Georges Renard (1847 – 1930) Notre époque vue de l’an 3000 in Revue Demain n° 88, 9ème année, janvier – février – mars 1921, p 4-6   Vers l’an 3000, quelque historien chinois ou hindou, s’occu­pant à étudier notre époque, pourra écrire à peu près ceci : « En ce temps-là, l’Europe était encore à demi sauvage. Elle était divisée, et le reste du monde avec elle, en barbares et en civilisés. « Les barbares avaient trouvé moyen de déshonorer la guerre, en la rendant atroce, etContinuer la lecture « Georges Renard — Notre époque vue de l’an 3000, (1921) »

Dans le texte du célèbre discours de Marcellin Berthelot prononcé le 5 avril 1894 au banquet de la Chambre syndicale des Produits chimiques se dessine une anticipation heureuse que permettraient les progrès de la chimie.   Messieurs, Je vous remercie d’avoir bien voulu nous inviter à votre banquet et d’avoir réuni dans ces agapes fraternelles, sous la présidence de l’homme dévoué au bien public qui est assis devant moi, les serviteurs des laboratoires scientifiques, parmi lesquels j’ai l’honneur de compter depuis bientôt un demi-siècle, etContinuer la lecture « La chimie de l’an 2000 — Discours de Marcellin Berthelot (1894) »